Logo Boîte à pliages  Un vase créé par Saburo Kase

Le projet « Aveuglami », enseignement de l’origami aux aveugles et malvoyants

Petite histoire du projet « Aveuglami »

Retour à la page d'accueil

Lien vers la première fiche

Lien vers la fiche précédente

Lien vers la fiche suivante

Petite histoire du projet « Aveuglami »

Le projet « Aveuglami » a pris naissance fin 2003, suite à une question posée sur la liste de discussion Origami France.

Le fond du projet est de permettre à des aveugles ou des malvoyants d'entrer dans le monde de l'origami, ce qu'ils ne peuvent faire seuls aujourd'hui. L’objectif final est de mettre sur pied une méthode d’enseignement de l’origami adaptée aux aveugles, de la valider auprès d’eux, puis de diffuser cette méthode auprès de formateurs,

Une présentation des premiers éléments du projet « Aveuglami » au Mouvement Français des Plieurs de Papier a été faite le 21 mai 2004 au cours d'une table ronde tenue dans le cadre des Journées qui se sont tenues à Paris. Une vingtaine de personnes ont participé à cette présentation, montrant l’intérêt soulevé par le sujet.

De Octobre 2004 à Mars 2011, une activité d'enseignement de l'origami à des aveugles ou malvoyants s'est tenue régulièrement, dans le cadre de l'Association Valentin Haüy, comité de Loire-Atlantique. Cet enseignement a touché près d'une trentaine de personnes, presque toutes aveugles. Des séances régulières ont eu lieu, suivies avec assiduité et enthousiasme.

L’expérience acquise est considérable :
- mise sur pied de séquences d’apprentissage correspondant aussi bien à une sensibilisation en quelques heures qu’à un véritable cours s’appuyant sur une progression pédagogique concernant des plieurs de niveau débutant, intermédiaire ou avancé,
- création d’un corpus de textes décrivant les différentes étapes de la réalisation d’un pliage. Le choix des modèles, du vocabulaire, des techniques a fait systématiquement l’objet d’une validation avec les plieurs de l’atelier origami.
- production de différents recueils de pliages, conçus pour servir d'aide-mémoire aux personnes souhaitant plier entre deux séances de cours. Ont été produits aussi bien des fiches comportant un seul pliage que des recueils comportant plusieurs pliages sélectionnés sur un thème donné ou pour construire une séance. Un recueil de 40 pliages (y compris les principales bases de l'origami), baptisé « Premiers pliages » a été produit et mis en circulation pour validation.
- ces recueils ont été produits sous différentes formes : impression papier à partir de fichiers PDF, en caractères ordinaires ou en gros caractères, utilisables par des malvoyants ou à l'aide d'une machine à lire ; impression en braille; CD comportant les textes des pliages et des liens entre les différents textes, sous format HTML, et destiné à être utilisé sur ordinateur ou bloc-notes sous Explorer et Jaws (logiciel de synthèse de la parole).
- d’autres développements sont en cours, comme la production de livres parlés sous format Daisy. Les possibilités de navigation dans les différents niveaux (chapitres, pliages, instructions) offertes par ce format devraient rendre ce produit très attractif.

Les cours continuent aujourd'hui (2011), en dehors de l'Association Valentin Haüy, suite à la demande de quelques plieuses ou plieurs voulant absolument continuer à pratiquer cet art.

Certes, il y a des difficultés, mais voir progresser des personnes aveugles ou malvoyantes sur des pliages pas si élémentaires que ça est très stimulant. Je donnerai trois exemples, anecdotiques certes, mais qui me semblent significatifs :
- certaines séances de travail sont épiques. Par exemple, dès que l’on dépasse 4 personnes, la présence de plusieurs animateurs est absolument nécessaire, si l’on veut pouvoir répondre efficacement aux multiples demandes.
- que penser de la réflexion d’une personne aveugle qui me disait : « Chez moi, maintenant, il y a des pliages partout. Quand je rentre après ma journée de travail, je m’installe devant la télévision (sic) et, pour me délasser, je plie, je plie … » ?
- une autre est maintenant régulièrement sollicitée pour réaliser les éléments de décor de tables de fêtes. Son record est aujourd’hui une table de 32 couverts. Les repas de famille ont maintenant un nouveau sujet d’étonnement !

Le projet Aveuglami et ses résultats ont été présentés à Saburo Kase en personne, lors d'une rencontre à Paris le 11 juillet 2005. J’ai eu le plaisir de lui offrir un exemplaire de son vase portant, en braille, les prénoms d’une dizaine d’aveugles ou malvoyants sachant le réaliser couramment. Il faut dire qu’en un peu moins de deux ans, nous avions étudié et plié plusieurs dizaines de modèles, comportant vases, fleurs, boîtes et objets décor

Le projet « Aveuglami » a aussi servi de premier cadre au développement de l'utilisation de l'origami dans l'enseignement de la géométrie dans les classes primaires. des résultats remarquables ont été obtenus, dont les principaux sont décrits dans la fiche « Le projet Aveuglami et l'enseignement de la géométrie »

Aujourd'hui (2011), les principaux axes de travail dans le cadre du projet Aveuglami sont les suivants :
- mieux faire connaître les résultats de ce projet, à travaers le développement et la mise à disposition d'un site internet dédié à cet enseignement,
- partager ces connaissances au niveau international, en particulier en proposant une version du site en anglais.
- réaliser des « Daisygami », collection d'ouvrages parlés dévolus à la description des séquences de pliage des différents modèles enseignés.

Pas de fichier à télécharger

Haut de page
Menu